ποίημα για σένα: 224 ~ o Νίκος Εγγονόπουλος στον Αντρέ Μπρετόν

ποίημα για σένα

Τρίτη, 28 Μαΐου 2013

224 ~ o Νίκος Εγγονόπουλος στον Αντρέ Μπρετόν

Nikos Εngonopoulos for André Breton

***

Espoirs mexicains

à Mr. André Breton

C'est dans les seules premières décades de la «râpe à écrire» vivipare que sont conservés – à froid – les vaporisateurs sanguinaires autodidactes épars dans les plaines d'Ennui. J'en ai fait moi-même l'expérience au moyen de deux bâtonnets sternaux, en forme de fourrure, qu'on introduisait profondément dans le blanc de l'œil, comme une potence. Encore est-il nécessaire d'ajouter à ce propos que, n'était le Métro transversal désorbité du grand paillard sinistre aux documentations mensongères et trompeuses, on se serait trouvé face à face avec les plus durs problèmes - d'ailleurs irrésolus à l'heure qu'il est - des incohérences ternaires saxophones et saxophages. Heureusement - et non seulement pour notre bonheur mais aussi pour notre édification - Mr. André Breton veillait, partisan héroïque et farouche, aux côtes d'u e révolution permanente et d'une «permanente» révolutionnaire. De là, il n'y a qu'un pas pour déduire que tous nos espoirs et tous nos désirs prenaient peu à peu l'apparence grandiose et glorieuse d'une tête de taure, symbole de la fécondité et du concept le plus noble et le plus pur. Notre plus fol espoir semblable à notre plus fol espoir. Semblable aussi, dis-je, en plus d'un point - pour ne pas dire en tous - à un sexe doux des femmes les plus aimées, les plus nues, les plus vues.


- από τη συλλογή "Τα κλειδοκύμβαλα της σιωπής (1939)

Νίκου Εγγονόπουλου: Μη ομιλείτε εις τον οδηγόν *
Τα κλειδοκύμβαλα της σιωπής

εκδ. Ίκαρος, 1966

.

Ετικέτες ,

28.5.13

0 Comments:

Δημοσίευση σχολίου

Links to this post:

Δημιουργία Συνδέσμου

<< Home